Blog

FibroScan® et le rôle de l’élasticité du foie

 

 

L’élasticité hépatique est un paramètre physique, révélateur de l’état de santé du foie. Fortement corrélée à la fibrose, l’élasticité est également influencée par différents facteurs tels que la congestion et l’inflammation. Une élasticité élevée n’est pas normale. La compréhension de l’importance de ce paramètre est encore récente. Echosens vous propose de lire en détail cet article pour en savoir davantage.

 

Au début, la mesure de l’élasticité hépatique était considérée comme une alternative à la biopsie pour la mesure de la fibrose. Les données issues des premières publications ont démontré que l’inflammation hépatique avait aussi une influence sur l’élasticité. Les spécialistes du foie durent alors se rendre à l’évidence : l’élasticité hépatique n’est pas qu’une mesure de la fibrose. Ce qui semblait dans un premier temps être un handicap, s’est finalement révélé être une force1.

 

Aujourd’hui, l’élasticité hépatique est utile dans l’ensemble des maladies chroniques du foie : hépatites B2 et C3, 4, maladies alcooliques5, stéatopathies métaboliques6, atteintes billiaires7 etc...

 

techniques exploration foie

 

Les résultats cliniques du FibroScan

 

Depuis sa mise sur le marché en 2003, le FibroScan a fait l’objet de plus de 1 500 publications dans les revues à comité de lecture. Cette abondante littérature et toutes ses données cliniques fournissent un large aperçu de la pertinence clinique de l’élasticité du foie et constituent une aide majeure pour la prise en charge des patients atteints de maladies chroniques du foie. Plusieurs études ont montré que cette mesure est performante pour le diagnostic de fibrose sévère et de cirrhose dans la majorité des maladies chroniques du foie comme l’hépatite B2 et C3, 4 isolées ou avec une coinfection par le VIH8, 9, l’atteinte hépatique alcoolique5, les stéatopathies métaboliques6 ou les atteintes biliaires7.

Non seulement l’élasticité hépatique permet de détecter et de quantifier la fibrose mais il a aussi été montré qu’elle a un intérêt pour le dépistage dans la population générale10, le suivi thérapeutique11, la prédiction des complications de la cirrhose12, 13 la détection de la récurrence de la maladie hépatique chez les patients greffés14 et le pronostic de survie15. Enfin, grâce à l’utilisation de sondes spécifiques, le FibroScan a montré son intérêt chez les patients en surpoids (sonde XL) 16 et les enfants (sonde S) 17.

 

La mesure de l'atténuation ultrasonore

Le CAP™ (Paramètre d’Atténuation Contrôlé) a été développé par Echosens pour quantifier la stéatose hépatique.

 

Basée sur la VCTE, la mesure du CAP est guidée par la mesure de l’élasticité. En pratique, le paramètre mesuré est l’atténuation ultrasonore, exprimée en dB/m.

 

Elle décrit la décroissance du signal ultrasonore en fonction de la profondeur. Cette décroissance est d’autant plus importante que le foie est chargé en stéatose18. La mesure du CAP est simultanée de celle de l’élasticité. Elle est effectuée au même endroit. Elle n’est calculée que si la mesure de l’élasticité est valide.

 

La pratique clinique

En raison de l’émergence au sein du domaine médical de nouvelles techniques élastographiques, la standardisation des procédures d’élastographie devient une priorité. L’examen FibroScan est le seul à être clairement défini et standardisé. Afin de maintenir les performances du dispositif, une calibration des sondes est effectuée périodiquement par des techniciens agréés par le fabricant.

 

Comme l’arrivée du FibroScan au sein des services d’hépatologie a conduit à une modification de la pratique du corps médical, la société Echosens a également mis en place une formation adaptée à chaque opérateur (médecin ou infirmier). Elle inclut une session théorique personnalisée pour comprendre le fonctionnement et les critères d’utilisation de l’appareil et des sondes spécifiques, ainsi qu’une session pratique pour assimiler les bonnes pratiques d’examen.

 

Cette formation est validée par la remise d’un certificat assurant une qualité constante de l’examen, tant dans sa réalisation que dans l’évaluation de sa fiabilité.

 

L’examen peut être réalisé par le personnel infirmier, mais seuls les médecins sont habilités à interpréter les résultats en fonction de l’ensemble du dossier médical du patient. Au fur et à mesure du développement clinique et technique du FibroScan, chaque nouveau dispositif justifie la mise en place d’une information et d’une nouvelle formation dédiée.

 

 FS certificat de formation

 

Plus d'informations sur la technologie du FibroScan.

 

 

Bibliographie : 

 

  1. Mueller S., Sandrin L. Liver stiffness: a novel parameter for the diagnosis of liver disease.

Hepatic Medicine: Evidence and Research 2010; 2:49-67.

  1. Marcellin P, et al. Non-invasive assessment of liver fibrosis by stiffness measurement in patients with chronic hepatitis B. Liver International 2009; 29:242-247.
  2. Ziol M, et al. Non-invasive assessment of liver fibrosis by stiffness measurement: a prospective multicenter study in patients with chronic hepatitis C. Hepatology 2005; 41:48-54.
  3. Castera L, et al. Prospective comparison of transient elastography, Fibrotest, APRI and liver biopsy for the assessment of fibrosis in chronic hepatitis C. Gastroenterology 2005; 128:343-350.
  4. Nguyen-Khac E, et al. Assessment of asymptomatic liver fibrosis in alcoholic patients using

FibroScan: prospective comparison with seven non-invasive laboratory tests. Alimentary

Pharmacology & Therapeutics 2008; 28:1188-98.

  1. Wong VW, et al. Diagnosis of fibrosis and cirrhosis using liver stiffness measurement in nonalcoholic fatty liver disease. Hepatology 2010; 51:454-462.
  2. Corpechot C, et al. Assessment of biliary fibrosis by transient elastography in patients with PBC
  3. Vergara S, et al. The use of transient elastometry for assessing liver fibrosis in patients with HIV and hepatitis C virus coinfection. Clinical Infectious Diseases 2007; 45: 969-74.
  4. Miailhes P, et al. Proficiency of transient elastography compared to liver biopsy for the assessment of fibrosis in HIV/HBV-coinfected patients. Journal of viral hepatitis 2011; 18:61-69.
  5. Roulot D, et al. Transient elastography as a screening tool for liver fibrosis and cirrhosis in a community-based population over 45 years. Gut 2010; 60:977-84.
  6. Hezode C, et al. Liver stiffness diminishes with antiviral response in chronic hepatitis C. Aliment Pharmacol Ther 2011; 34:656-63.
  7. Vizzutti F, et al. Liver stiffness measurement predicts severe portal hypertension in patients with HCV-related cirrhosis. Hepatology 2007; 45:1290-7.
  8. Masuzaki R, et al. Prospective risk assessment for hepatocellular carcinoma development in patients with chronic hepatitis C by transient elastography. Hepatology 2009; 49:1954-61.
  9. Carrión J.A, et al. Liver stiffness identifies two different patterns of fibrosis progression in patients with HCV recurrence after liver transplantation. Hepatology 2010; 51:23-34.
  10. Vergniol J, et al. Non-Invasive Tests for Fibrosis and Liver Stiffness Predict 5-Year Outcomes of Patients with Chronic Hepatitis C. Gastroenterology 2011; 140:1970-9, 1979 e 1-3.
  11. Myers RP, et al. Feasibility and diagnostic performance of the FibroScan XL probe for liver stiffness measurement in overweight and obese patients. Hepatology 2012; 35:199-208.
  12. Chongsrisawat V, et al. Transient elastography for predicting esophageal/gastric varices in children with biliary atresia. BMC Gastroenterology 2011; 11:41.
  13. Sasso, M., et al., Novel Controlled Attenuation Parameter (CAP) for noninvasive assessment of steatosis using Fibroscan®: validation in chronic hepatitis C. Journal of Viral Hepatitis, 2012. 36(1): p. 73-20.

 

 

 

26.10.2017