Blog

Précision diagnostique des tests sanguins dans l'hépatite C chronique

 

Interview du Dr. Jérôme Boursier, Département d’hépato-gastro-entérologie, CHU Angers, France.

 

 

Pouvez-vous brièvement nous parler des principaux objectifs de cette étude ?

Pourquoi avoir choisi de se focaliser sur ces objectifs ?

Les tests sanguins de fibrose ont généralement été conçus pour le diagnostic de fibrose significative METAVIR F≥2. Pourquoi ? Parce que cette cible diagnostique est importante dans la prise en charge des patients atteints d’hépatite chronique C. Elle représente l’indication du traitement antiviral C.

Plusieurs études ont montré que ces tests sanguins de fibrose étaient performants pour le diagnostic de fibrose significative. Mais une autre cible diagnostique est également importante pour la prise en charge des patients avec une hépatite chronique C, c’est le diagnostic de cirrhose, car elle implique la mise en place de procédures de dépistage, notamment du carcinome hépatocellulaire  et des varices œsophagiennes.

Dans une étude précédente, nous avons évalué la performance des tests sanguins de fibrose, initialement conçus pour le diagnostic de fibrose significative,  cette fois-ci pour le diagnostic de cirrhose, et nous avons montré que leurs performances étaient perfectibles. L’objectif de cette étude était d’évaluer la performance des tests sanguins pour le diagnostic de cirrhose, et tenter de l’améliorer.

 

Pourriez-vous présenter le critère d’inclusion, ainsi que la population ciblée ?

Pourquoi avez-vous choisi ce critère ?

Pour cette étude, nous avons inclus 1 056 patients avec une hépatite chronique C, pour lesquels le bilan sanguin avec les marqueurs de fibrose et la ponction biopsie hépatique étaient disponibles. Il s’agissait d’une étude multicentrique française qui regroupait neuf centres. La référence pour le diagnostic de fibrose était le stade F de METAVIR évalué sur la ponction biopsie hépatique.

 

Pourriez-vous brièvement nous parler des résultats ?

Dans un premier temps, nous avons cherché à évaluer la performance pour le  diagnostic de cirrhose des tests sanguins classiques, initialement conçus pour le diagnostic de fibrose significative. Ces tests sanguins étaient performants pour le diagnostic de cirrhose, notamment avec des AUROC atteignant 0.880 pour les tests recommandés par la Haute Autorité de Santé.

Dans un second temps, nous avons cherché à améliorer la performance des tests sanguins pour le diagnostic de cirrhose. En analyse multivariée qui cherchait à identifier les marqueurs sanguins indépendamment liés au diagnostic de cirrhose, les paramètres identifiés étaient les mêmes que ceux inclus dans le test sanguin FibroMeter™. Ces paramètres étaient combinés dans un nouveau test sanguin, dédié au diagnostic de cirrhose, le CirrhoMeter™. Le CirrhoMeter™ avait pour avantage d’améliorer la performance globale pour le diagnostic de cirrhose, avec une AUROC à 0.919, et d’augmenter le taux de patients bien classés et la sensibilité pour le diagnostic de cirrhose. Enfin, il était possible de confirmer le diagnostic de cirrhose dans une petite partie des patients avec 100% d’exactitude diagnostique, en utilisant le CirrhoMeter™.

 

Quelles sont les points clés de l’étude à retenir ?

En conclusion quelles avancées cette étude apporte-t-elle à la pratique clinique et aux patients ?

Comparé aux tests sanguins classiques, notamment ceux recommandés par la HAS, un test sanguin construit pour le diagnostic de cirrhose permet d’améliorer la performance diagnostique. Comme le CirrhoMeter™ inclut les mêmes marqueurs sanguins que le FibroMeter™, ces deux tests peuvent être calculés en même temps.

Le clinicien dispose donc de deux outils : premièrement le FibroMeter™, qui donne la probabilité d’avoir une fibrose significative, et le CirrhoMeter™, qui donne la probabilité d’avoir une cirrhose. Ces deux tests sont donc complémentaires.

Plus récemment, nous avons évalué la performance des tests sanguins de fibrose pour déterminer le pronostic des patients avec une hépatite chronique C. Nous avons montré que les tests sanguins classiques étaient performants pour déterminer le pronostic, et que le CirrhoMeter™ permettant d’améliorer la prédiction des événements hépatiques liés à une hépatite chronique C, montrant bien que ces tests sont complémentaires.

 

 

Boursier J, Bacq Y, Halfon P, Leroy V, de Ledinghen V, de Muret A, Bourlière M, Sturm N, Foucher J, Oberti F, Rousselet MC, Calès P. European Journal of Gastroenterology & Hepatology. 2009;21(1):28-38.

 

 

 

 

 

 

17.01.2018