Blog Echosens Le CAP : outil non invasif pour quantifier la stéatose

Blog

 Interview de Véronique Miette, Directrice de la Recherche chez Echosens

 

Pourriez-vous brièvement décrire les objectifs et les principes du CAP™ ?

 

Le CAP™ (Controlled Attenuation Parameter en anglais), a été développé suite à une demande des médecins qui souhaitaient quantifier la stéatose dans le foie. La stéatose est la quantité de gras située dans le foie. Il faut savoir qu’elle peut rester bénigne, ou évoluer vers une fibrose voire une cirrhose. Il est donc important pour les médecins de la détecter. Elle est due soit à une cause telle que le diabète, l’obésité ou un traitement de l’hépatite.

Notre idée était de développer un paramètre non-invasif et quantitatif permettant de quantifier cette stéatose. Il est basé sur l’atténuation des signaux ultrasonores. Il faut savoir qu’un foie sain atténue beaucoup moins les signaux ultrasonores qu’un foie stéatosé. Nous effectuons une mesure de l’atténuation ultrasonore sur les signaux issus du FibroScan®. Cette mesure est quantitative, elle est mesurée en dB/m. Elle varie de façon continue entre 150 et 400 dB/m. Un foie sain sera aux alentours de 150-200, tandis qu’un foie stéatosé sera aux alentours de 300-400 dB/m.

 

 

Quels sont les avantages du CAP™, par rapport à d’autres technologies ?

 

Cette mesure est totalement non-invasive et quantitative. Le médecin réalise le même examen avec le FibroScan® que précédemment. Nous avons développé un nouvel algorithme qui, sur la base des signaux ultrasonores, utilisés pour le calcul de l’élasticité, permet de calculer le CAP™.  Le médecin, à la fin de son examen, a donc deux valeurs : l’élasticité corrélée à la fibrose, et le CAP™ corrélé à la stéatose. Cela permet au médecin de suivre l’évolution de la maladie.

Pourquoi cette mesure n’a pas été implémentée sur les échographes, qui sont basés sur les signaux ultrasonores ? Parce que le FibroScan® est très reproductible. Il n’y a aucune variation de gain et d’électronique. Tous les appareils sont les mêmes dans le monde, ce qui permet une vraie mesure d’atténuation quel que soit l’appareil, et de pouvoir comparer ces mesures d’atténuations sur tous les appareils, ce qui n’est pas le cas sur un échographe. Cette technologie a d’ailleurs été brevetée et est particulière au FibroScan®.